Rechercher
  • ICONE

New York City, summer 2018.



Imaginez l’été américain et la beauté de la skyline dans son apparat caniculaire.

Il souffle une vague de chaleur sur Brooklyn, et on s’abandonne à surfer sur la street soul qui nous colle à la peau. Tout ici est chic et choc, l’extravagance claque le minimalisme à tous les coins de rue, dans un savant cocktail qu’on sirote au sol comme dans les airs impérieux des rooftops de Williamsburg.



Le vintage a la dent dure, le rap coule à flot dans les friperies, les sneakers battent le bitume en caïds ultra sexy et l’héritage du bling bling se porte sans retenue dans un entremêlement de bagouzes et de colliers de belle facture. Le confort est un élixir que les New Yorkais maîtrisent à la perfection, baignant avec effervescence dans l’art de la simplicité et de l’élégance oversize.

Être stylé à NYC est à la portée de toutes les bourses ; loin de Wall Street, entre Bushwick et Bedford Avenue, les meilleurs spots de seconde main (Buffalo Exchange & Crossroad Trading) envoutent par le frais déferlement de pépites vestimentaires et de bijoux minimalistes. Superposer des bagues en or à chaque doigt y est une efficace obsession, que l’on mixe sans hésitation à des fringues xxl, souples et généreux. Calvin Klein, Marc Jacobs, Tommy Hilfiger, Levis, Converse, Maje, Alexander Wang, Cos…sont autant de noms qui fleurissent dans ces temples du shopping à la cool, où la crème du prêt-à-porter n’aura jamais été aussi près de soi.



Oui, je pourrai passer ma vie à chiller, à digger et à siroter des strawberry margaritas les yeux rivés sur mon building favori, l’Empire State. Les jours sont cool, et la nostalgie de quitter cette aire de grandeur et de décadence, ce terrain de jeu du beau où tout est permis, est aussi flamboyante qu’un coucher de soleil sur Manhattan.



Plus tard, de l’autre côté de l’Atlantique, mes trésors dénichés au cours de mon périple US ne manqueront pas de vous conter la légende du monde, la formidable histoire du rêve américain.

© 2020 by ICONE